© ADT82
Spécialités artisanales

Les balais de Grisolles

Les balais de Grisolles

Pendant plus d’un siècle, Grisolles était la capitale européenne du balai. Industrie opportuniste, naissante au cœur du XIXe siècle, permise par la fertilité des plaines de Garonne ou pousse « lou mil » ou « milhas ». C’est une révolution qui transforme un grossier ustensile de paille de sorgho lié par un brin d’osier, en un outil esthétique et pratique avec manche en bois solide, pailles du cœur et paille de revêtement, fil de fer pour lier, forme conique aplatie, le tout maintenu par un joli cordon de couleur. Voilà un balai 100 % occitan. Avant la première guerre mondiale, le canton compte plus de 20 ateliers et environ 400 ouvriers !

Jean Marc Coulom, dernier fabricant de balai de Grisolles

Il est l’héritier d’un savoir-faire artisanal en danger. Toujours passionné, et aujourd’hui seul, Jean Marc assure cette tradition tombée en désuétude. Il faut de la patience pour fabriquer un balai et des matières premières de qualité, dont la belle paille de sorgho, le manche est en pin des landes, le paillon en roseaux de Camargue, du fil de chanvre plastifié et un peu de peinture rouge sur la pomme et le bas du manche : l’emblème de la maison. Ses créations : la fanette, balayette ayant fait la renommée de Grisolles ; le balejon, l’ancêtre de nos balayettes modernes ; les balais 5 fils rouge et 6 fils rouges ; la boquette, le plus fourni en paille.

Contact : 05 63 64 12 52/ 06 21 02 02 22 / 82170 GRISOLLES

En savoir plus

Parcours

des anciens ateliers

Se rendre au Musée Calbet pour le visiter et récupérer le livret qui permet de parcourir Grisolles tout en découvrant les anciens ateliers de balais.