Pépite

L'église de Saint‑Symphorien

L'église de Saint-Symphorien

Un site qui a traversé les siècles :

 

Le site de Saint-Symphorien est plus ancien qu’il n’y paraît.

Les bases de l’église remontent à 1300. La première église a été démolie durant la guerre de 100 ans, puis reconstruite au milieu du 15ème siècle.

Le site était très important au 19ème siècle et comptait même des écoles et des commerces.

Chapelle, prieuré, l’église a évolué et est inscrite aux monuments historiques depuis 1948.

Cette église est étonnante de par ses plafonds bicolores et surtout par sa situation géographique. Son choeur est construit sur la commune de Caylus, et sa nef est sur la commune de Puylaroque.

Fermée au public, l’Association La Symphorine qui oeuvre à sa préservation, ouvre ses portes pour la faire visiter à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, pour la fête de la nature et lorsque des randonnées sont organisées.

Partir explorer la nature:

Au départ de Saint-Symphorien l’Association La Symphorine a créé plusieurs circuits de randonnée, des boucles de 4 à 12km pour partir découvrir les beautés naturelles autour du site à pied.

Site de la Symphorine

Une source miraculeuse:

 

La source de Saint-Symphorien était réputée pour soigner le enfants malades.

Elle est située en contrebas de l’église, de l’autre côté du passage de la rivière Sietges.

Les estropiés étaient plongés nus dans la source et dans le canal qu’elle alimente. Ils abandonnaient leurs vieux vêtements et en recevaient des nouveaux.

Elle était surnommée « source de vie ».

Se rendre sur place:

Depuis le village de Puylaroque, prendre la D20 en direction de Caylus puis rejoindre Saint-Symphorien en passant par Jonty ou La Salle.

Quelques mètres avant d’arriver à l’église, se garer dans le petit coin vert sur la droite, ou juste après l’église le long du muret entre la carrière et le cimetière.