Activités de loisir, sportives et culturelles

Préparez la reprise !

Les leviers prioritaires pour la reprise dans le secteur des loisirs, activités sportives et culturelles

 

Ce 22 avril, le commissaire européen Thierry Breton a déclaré qu’il fallait un plan Marshall pour le tourisme européen. 300 milliards d’euros pourraient y être consacrés.

Malgré cette annonce quelque peu optimiste, il faut dès à présent mettre en place les leviers d’une reprise pour tous les secteurs du tourisme. Pour les activités de loisirs, sportives ou culturelles, les dernières études montrent que les réservations d’ultra dernières minutes et les réservations early birds (réservations très en amont) seront les moyens de consommation privilégiés par les voyageurs. L’autre point, qui ressort de ces études c’est la sécurisation des flux et de l’accueil qu’apportera le professionnel.

La digitalisation sera un des aspects primordiaux de la commercialisation des activités de loisirs. Tant au niveau de la digitalisation de l’offre que de l’encaissement. Les voyageurs ne voudront plus être dans des files d’attente sur les zones d’accueil et ne voudront plus manipuler de l’argent liquide pour leurs achats de loisirs.

Donc beaucoup de modifications majeures chez les professionnels du tourisme.

Le premier point que l’on peut retenir de la digitalisation de l’offre c’est que grâce à cela, on respecte les gestes barrière. Le tourisme chinois, premier touché par cette crise, ne s’y est pas trompé puisque 3 700 sites touristiques encouragent à la réservation en ligne.

Selon une enquête sur la consommation des Français post-confinement, le premier secteur sera la culture et les loisirs. 25% de ces consommateurs pensent même consommer plus.

Le virage de la digitalisation doit être pris dès maintenant dans les secteurs des loisirs sportifs et culturels. L’offre peut être également enrichie avec des offres famille, des offres expérience ou de la privatisation.

Misez aussi sur l’information locale car c’est par ces canaux locaux que le voyageur consommera et achètera : office de tourisme, hébergeur, site institutionnel…

Retrouvez l’analyse et les conseils des experts avec le webinaire « Loisirs et attractions : quelle reprise pour cet été ? »

Pros du loisir et des activités, les offres sont le cœur de cible !

 

Pour une bonne relance économique de son activité il faut bien travailler ses offres. En effet, après le déconfinement les voyageurs vont être en recherche de prix attractifs et flexibles.

Tous les experts s’accordent à dire que le secteur des loisirs et activités va être très sollicité après le 11 mai, date prévue du déconfinement. Les Français vont vouloir s’évader, s’aérer, retrouver leurs loisirs et activités favoris. Mais tout cela ne se fera pas au détriment des gestes barrières. Fini les longues files d’attente pour accéder à un site ou une activité. Fini l’achat en espèce, vive le sans contact et la vente en ligne. Fini également les offres peu avantageuses pour le portefeuille !

Le post confinement va se traduire par des besoins de se retrouver en famille, entre amis, de vivre des expériences, pouvoir « privatiser » une prestation. Alors, proposez des offres ciblées à ces types de clientèle. Des tarifs préférentiels et adaptés à ces profils de consommateurs.

N’oubliez pas non plus la flexibilité tarifaire de vos prestations. Les réservations se feront à la dernière minute, voire en ultra dernière minute, d’où l’intérêt d’avoir des grilles de tarifs, des modes de paiement adaptés à ces nouvelles façons de consommer.

Contactez Laurence au 05 63 21 79 49 ou Magali au 05 63 21 79 61. Nous travaillerons ensemble pour préparer la relance économique de votre activité.