Exposition Maxidreams de Florence doléac

Exposition à Nègrepelisse

MaxidreamsDroits gérés
  • Entre fonctionnalité détournée, jeu et rêve, Florence Doléac pousse l’objet au bout de son potentiel d’évocation. Elle plonge ainsi les visiteurs utilisateurs dans un univers doux-étrange, stimulant l’imagination et les sens, les invitant à lâcher prise.
    À La cuisine, centre d’art et de design, Florence Doléac ouvre un nouvel opus de son projet Maxidreams. S’inspirant du célèbre livre pour enfant Max et les Maximonstres de Maurice Sendak (1963), la designeuse a imaginé une série de lits en bois, disposés en pleine nature et portés par des arbres à leurs quatre pieds. Chaque installation est réalisée avec une espèce d’arbre différente, choisie en fonction des différentes situations géographiques.
    L’oeuvre de Nègrepelisse sera située sur l’île bordée par l’Aveyron en contrebas du château qui héberge le centre d’art. Maxidreams II invitera le visiteur à passer la nuit à la belle étoile, entre quatre tilleuls odorants. Libre ensuite au dormeur d’un soir, de déposer par écrit ses rêves sur une plateforme en ligne, et documenter sur la toile, ses songes d’une nuit d’été (maxidreams.net/fr).
    Cette oeuvre pérenne est accompagnée, dans les salles du centre d’art et de design, d’une exposition monographique présentant notamment La chambre des Rêves, vaste installation retraçant par touche le parcours de l’artiste designeuse.
    Ce projet fait partie de Dodocho, un parcours estival d’expositions et d’oeuvres in situ de Florence Doléac. Il se déploie entre Grisolles et Nègrepelisse avec le musée Calbet et La cuisine, centre d’art et de design.
    L’artiste propose ainsi aux visiteurs de venir flâner dans le Tarn-et-Garonne, entre expositions monographiques, dialogue avec le patrimoine et créations dans l’espace public.

    Marchand de sable musée Calbet, Grisolles
    7 juin - 22 septembre 2019
    Pour le musée Calbet, Florence Doléac propose également un double projet. Elle a choisit d’investir les berges du canal latéral, en y dressant un « Grisolle plage » fantaisiste et coloré. Cette oeuvre transforme ici les balais en paille de sorgho, traditionnels de la ville, en parasols hirsutes nous protégeant du soleil. Côté exposition, les créations de la designeuses rentreront en dialogue avec les collections du musée, égrainant le regard inventif et souriant, malicieux parfois et étrange, de Florence Doléac.
  • Langues parlées
    • Français
Horaires
Horaires
  • Du 8 juin 2019 au 22 septembre 2019