Safran du QuercyDenise Soulier

Denise Soulier

Denise Soulier a relancé la culture du safran u Quercy en Tarn-et-Garonne, avec patience et passion.

Une fleur si rare que l’épice produite avec cette fleur est plus chère que l’or !

 

Questions posées à Denise Soulier

Quelles sont vos origines : qui êtes-vous et d’où venez-vous ?

Je suis Denise Soulier et je suis originaire du Lot, département voisin, où le safran fait aussi partie de son patrimoine. C’est l’histoire du safran qui a laissé de nombreuses traces écrites pour les historiens et l’envie de cultiver des plantes qui se contentent de très petites surfaces qui ont influencé ma reconversion. C’est en 1968 que j’ai choisi le Tarn-et-Garonne pour faire mes études.

J’y suis restée, j’ai fondé une famille à Caussade où j’ai développé mes premières expérimentations de culture du safran en 2000. Cette plante préfère les territoires ventés, plutôt en altitude. Ces dernières années, j’ai alors déplacé ma safranière à La Revelle, lieu-dit situé entre Montricoux et Cazals, à cheval sur 2 départements.

Quelle est votre production ?

Je cultive le crocus sativus qui produit le véritable safran du Quercy.

Quelles sont les étapes de fabrication de votre production ?

Ce sont des bulbes qui sont plantés l’été pendant la période de dormance.

Les fleurs arrivent les premières, en octobre.

Le feuillage se développe pendant l’hiver et permet aux bulbes de se multiplier.

Le cycle se termine au printemps par le dessèchement des feuilles et la mise en sommeil de la plante jusqu’au mois de septembre suivant.

Quels sont les temps fort de l’année liés à votre exploitation ?

C’est le mois d’octobre, la période la plus agréable mais qui ne laisse aucun répit car il faut cueillir, émonder (détacher le pistil) tous les jours. Le séchage de cette épice est réalisé dans la foulée. Il est ensuite conservé dans des pots en verre pour être conditionné et commercialisé au bout de 3 mois au minimum, car le safran doit vieillir pour développer son arôme.

Participez-vous à des marchés ou événements ?

Je suis présente sur de nombreuses manifestations à caractère agricole ou culturel, lors des floralies et des marchés de Noël. Mon stand avec mes produits et une riche documentation est présent au marché au gras, truffe et safran à Caussade le lundi matin de début décembre à fin février.

Mes produits sont en dépôt dans les offices de tourisme de la communauté de commune Quercy-Rouergue-Gorges de l’Aveyron, ou à la fromagerie Marie et Alain à Caussade.

Conseils de pro:

Le safran est une épice qui doit être conservée dans un placard, à l’abri de la lumière.

Il peut se garder plusieurs années. Le temps développe son parfum.

4 ou 5 filaments par personne, infusés dans un liquide presque bouillant pendant quelques heures suffisent pour magnifier un plat sucré ou salé. Cette infusion est versée en fin de cuisson.

Cette épice s’accorde parfaitement avec les laitages et les œufs, les poissons et crustacés, les viandes blanches et surtout les féculents et les légumes et plus particulièrement les courgettes ou les poireaux.

Votre plus grande fierté?

Avoir su réhabiliter une culture qui avait disparu en Tarn-et-Garonne depuis 2 siècles et produire un safran de grande qualité.

Vous aimez le Tarn-et-Garonne, et si vous deviez nous donner votre coup de coeur, pouvez-vous nous dire quel serait votre site préféré ?

Ce sont les Gorges de l’Aveyron ! De Saint-Antonin-Noble-Val à Montricoux, ce sont mes paysages de prédilection.

Contactez-la

Vente directe à la ferme et visite sur rendez-vous.

La Revelle – 81140 Penne
Tel: +33 (0)6 71 19 82 02

Par mail: soulierspeleo@yahoo.fr