Famille FontanelChasselas de Moissac AOP

Famille Fontanel

Le Chasselas de Moissac AOP

La famille Fontanel est installée à La Comtesse, sur les coteaux de Moissac, au coeur de l’appellation Chasselas de Moissac AOP, et perpétue ce savoir-faire unique en Tarn-et-Garonne.

Questions posées à Véronique Fontanel

Quelles sont vos origines : qui êtes-vous et d’où venez-vous ?

Nous sommes la 4ème génération d’agriculteurs, sur cette petite exploitation. Ma grand-mère et mes parents étaient déjà chasselatiers. Toute la famille vit encore sur la ferme, et tout le monde aide lorsque c’est la période de récolte et de tri du Chasselas de Moissac AOP. J’ai grandi ici et j’aime mon territoire. Ce que j’aime ici c’est le calme et la sérénité. Travailler la terre des ancêtres est un vrai privilège.

Que produisez-vous?

Nous produisons du raisin, Chasselas de Moissac AOP, Centennial, exalta, muscat, Alphonse la Vallée, Ribol, Danlas. Mais aussi d’autres fruits: prunes Reine Claude et cerises.
Nous sommes en Agriculture biologique depuis 2021.
Le Chasselas de Moissac AOP est un raisin de table, c’est un produit d’exception qui demande un savoir-faire très particulier, que je suis heureuse de perpétuer.

Comment savoir qu’une grappe de Chasselas est en AOP?

Le Chasselas déclassé est moins doré donc la couleur compte, la taille de la grappe, le fait que les grains ne soient pas serrés, le taux de sucre, le poids. Une grappe en AOP doit faire 110g.

Quels sont les temps forts de votre production ?

  • Janvier: sarmenter les vignes de Chasselas
  • Février: flêcher
  • Mars: entretenir les vignes
  • Avril: épamprer
  • Mai: relever
  • Juin: enlever les entrecoeurs
  • Juillet: effeuiller
  • Août: on enlève les raisins trop serrés pour faire du jus
  • Septembre-Octobre: ramassage, tri, emballage
  • Novembre: expédition, pour ceux qui font le Chasselas de Noël, mise au frais
  • Décembre: on taille les vignes

Quelles sont les techniques de fabrication?

On ne parle pas de vendanges pour le Chasselas de Moissac AOP, mais de récolte. Il y a plusieurs phases de ramassage, ce n’est pas en une seule fois.

Pour le ramassage mon mari m’aide beaucoup en cueillant le matin, et pour le triage, qui est un travail très minutieux qui demande beaucoup de patience, je m’en occupe mais il m’aide aussi. Ce sont des gestes qui se transmettent en famille. Ma grand-mère m’a appris à emballer les grappes, et mon père à tailler les rangs. J’ai toujours aimé le bruit des ciseaux quand ils coupent les grains de raisin.

Votre plus grande fierté?

Nous sommes fiers d’être toujours agriculteurs car c’est dur, et d’être même des chasselatiers, un métier rare.

Dans le travail une grande fierté pour nous est aussi de ramasser le raisin toujours à maturité.

Conseils de pro:

Le Chasselas de Moissac AOP se marie aussi bien avec du salé que du sucré.

On aime le cuisiner avec du magret, des aiguillettes, du foie gras, et en dessert.

La ferme est ouverte tous les jours toute l’année sauf le dimanche, sur rendez-vous. Nous recevons aussi les touristes en camping-car, et participons à des salons des sites remarquables du goût (Salers, Saint-Nectaire, Apt…).

Vous aimez le Tarn-et-Garonne, et si vous deviez nous donner votre coup de coeur, pouvez-vous nous dire quel serait votre site préféré ?

On adore Moissac et ses recoins secrets comme le point de vue du calvaire, mais aussi son magnifique cloître et l’abbatiale, le pont canal du Cacor. Notre fille aime faire du ski nautique sur le Tarn. Autour de nous, on aime aller à Auvillar, à Dunes, au conservatoire des métiers d’autrefois de Donzac, au lac de Montaigu-de-Quercy, à Lauzerte pour les marchés gourmands en été , à la serre exotique de Gazania…

Nous avons la chance de découvrir la nature entourant notre lieu de vie à cheval à l’occasion de balades tout au long de l’année.

Contactez-les