Château Saint‑LouisFanny Vayson de Pradenne

Questions posées à Fanny

 

Quelles sont vos origines : qui êtes-vous et d’où venez-vous ?

Je suis née à Toulouse d’une mère française, fille de Pierre Arbeau distillateur et négociant en vin dans le sud ouest, et d’un père iranien: Ali Mahmoudi reconverti dans le vin après un doctorat en physique atomique. Mon père a eu le génie et l’audace d’acheter le Château Saint-Louis en 1991 pour en faire en 20 ans de travaux un domaine unique, au charme atypique, mêlant inspirations orientales et toulousaines. Après des études d’ingénieur en génie civil et des années de travail dans ce secteur je me suis reconvertie dans le vin en 2014 en passant le DNO à Toulouse puis en m’associant sur le domaine avec mon père.

Dans votre métier, qu’aimez-vous faire ? Quels sont vos petits plaisirs ?

J’aime l’excitation des premiers jours des vendanges, aboutissement d’une année de dur labeur et de stress. C’est le moment magique où tout le champs des possibles d’un nouveau millésime s’offre à nous avec l’arrivée de cette matière première dans le chai.

Je suis passionnée par cette merveilleuse tâche d’accompagnement des fruits de la nature, à travers toutes les étapes de transformation que va subir le raisin, habité par la vie bouillonnante de millions de micro organismes invisibles à l’œil nu !

Noble travail que j’ai à cœur de mener, éclairée par la science œnologique, les multiples dégustations et armée de patience!

Un de mes moments favoris est tout particulièrement celui des assemblages où je dois savoir choisir les bonnes notes pour faire chanter la même mélodie dans nos cuvées et ainsi ravir le cœur de nos clients.

J’ai été terriblement traumatisée par les années 2017 et 2019 où nous avons perdu plus de 80% de la récolte à cause des dégâts de gel de printemps. Parmi mes grands plaisirs je compte ainsi le fait de pouvoir passer dans mes vignes à partir d’avril et mai, et de pouvoir observer un développement de la vigne sain et harmonieux, annonçant une récolte prometteuse. Quand on a connu la douleur déchirante de parcourir ses chères parcelles assassinées par le gel, on sait d’autant plus s’émerveiller les années où dame nature est moins capricieuse…

Parmi les vins que vous élevez, lequel correspond le plus à votre personnalité?

C’est sans aucun doute ma nouvelle cuvée de cette année « Libéré du soufre» 2020. Une cuvée toute en fraîcheur, sincérité d’un mono cépage, la Nègrette, et sans aucun passage en barrique. Couleur profonde, nez explosif de mûres et  groseilles, un nectar d’une pureté absolue, éloge de la simplicité. Pourquoi maquiller la nature quand elle sait nous offrir ce qu’elle a de meilleur ?

Et pour accompagner ce doux nectar, quelle spécialité serait la plus appropriée ?

La meilleure recette pour accompagner ce vin est l’amitié et la convivialité. Non sans rire, ce vin étonnant par son alliance de complexité de fruits au nez mais souplesse et douceur en bouche accompagne à merveille des tapas et de multiples plats de tous les jours comme des pâtes carbonara, un magret de canard, Osso bucco, etc.

Je trouve que ce vin se marie excessivement bien avec les plats sucrés salés et avec les plats épicés. Ma recette de famille de prédilection avec ce vin est un plat iranien: ragoût d’aubergines à la viande (Khoresht bademjan)

Comment définirez-vous l’appellation AOP Fronton ?

« Cocoon » Bon je le mets en anglais parce que c’est plus tendance…! De même qu’il est difficile d’imaginer la beauté du papillon quand on observe le cocon d’une chenille, les gens ont souvent une image erronée de notre appellation peu connue dans laquelle on sait malgré tout faire de magnifiques vins, sincères et authentiques.

Vous aimez le Tarn-et-Garonne, et si vous deviez nous donner votre coup de cœur, pouvez-vous nous dire quel serait votre site préféré ?

C’est indiscutablement la région des Causses et des Gorges de l’Aveyron qui sont mes endroits de prédilection pour randonner en Tarn-et-Garonne.

 

Si vous deviez qualifier le Tarn-et-Garonne en trois mots, lesquels seraient-ils?

Carrefour de voyage, Gastronomie, Convivialité   !

Contactez-la

Château Saint-Louis
380 chemin du Bois Vieux – 82370 Labastide Saint-Pierre

Tel: +33 (0)5 63 30 13 13

fanny.vayson@chateausaintlouis.fr

Plus d’infos