Pépite

Le Lavoir du Théron

Le Lavoir du Théron

Découvrez un témoin de notre passé :

 

Utilisation :

 

Ce lavoir a été le lieu de rassemblement des lavandières autrefois, avant l’invention des machines à laver modernes et l’arrivée de l’eau et de l’électricité dans les maisons. Il compte deux bassins, un pour laver et un plus petit pour rincer. L’eau s’écoulait ensuite dans le petit ruisseau par le fossé à droite de l’arbre.

Jean-Louis, qui habite tout près du lavoir, a connu cette époque lorsqu’il était enfant. Chaque jour les femmes du village descendaient au lavoir pour laver le linge, jusque dans les années 60.

Une fois par an, sa grand-mère et ses amies venaient y laver le linge de lit. Cette tâche durait toute la journée car il fallait faire bouillir les draps dans les cendres.

Son grand-père qui était charpentier a probablement contribué à la construction du lavoir.

Architecture :

Le lavoir du Théron à Bourg-de-Visa, est un exemple de lavoir incroyablement bien conservé. Datant de 1880 d’après l’inscription de la borne d’où coule la source, sa solide construction lui a permis de traverser les siècles.

La charpente est en « Pis Pin » comme disait les anciens. Du sapin du Nord, un bois souple et solide venant sûrement de Norvège. Les tuiles sont locales et remplacées au fil des ans, les gouttières en zinc et le bac en pierre du Quercy.

Aujourd’hui :

La source qui coule en continu à côté du lavoir fournit de l’eau à 13°C toute l’année.

En hiver plus de 30 litres coulent du robinet par seconde, et les années de sécheresse le flot d’eau n’est pas plus gros qu’un crayon de papier.

Jean-Louis vient ici chaque jour pour se servir de l’eau utile à son jardin, et c’est grâce à lui que le lavoir est aussi propre et accueillant.

Se rendre sur place:

Depuis le village de Bourg-de-Visa, prendre la route qui descend après l’église et à l’embranchement prendre la route de gauche, le lavoir se situe tout de suite sur la gauche. Vous pouvez vous garer avant ou après le temps de le découvrir.

Le mieux reste de se garer près de l’église est de descendre à pied pour prendre le temps de profiter de ce cadre paisible et verdoyant.