Hats block LaforestDidier Laforest

Didier Laforest

Didier et Aliona vous accueillent au coeur du centre historique de Caussade, la cité du chapeau.

Découvrez leurs créations originales et le travail de Didier, formier, un savoir-faire unique et fascinant !

Questions posées à Didier Laforest

 

Quelles sont vos origines : qui êtes-vous et d’où venez-vous ?

 

Je m’appelle Didier Laforest et suis bourguignon d’origine, Stéphanois d’adoption…

Mon parcours m’a amené à Chazelles sur Lyon ou j’ai ouvert mon atelier de formier, et je suis ensuite venu à Caussade. D’abord en tant qu’invité aux Estivales du Chapeau, puis pour m’y installer.

Mon épouse Aliona, artiste russe, vient de beaucoup plus loin… de Russie. Elle met en couleur des fleurs et réalise en soie et en cuir des ornements de chapeaux ou parures de tête selon les techniques japonaises «Nunabana» et «Somebana» très utilisées au Japon et en Russie.

Je suis arrivé en 2016 des monts du Lyonnais, j’ai installé mon atelier de formier et j’ai crée de toute pièce un magasin de chapeau comme je l’imaginais.

Vous y trouverez des chapeaux de qualité confectionnés en France et localement, pour la plupart dans les fabriques du Quercy-Caussadais et d’autres dans notre atelier à partir de nos formes en bois.

La maison dans laquelle sont installés l’atelier de formier et la boutique de chapeaux est située dans le centre historique de Caussade à quelques mètres d’une des trois portes de la ville, sur l’une de ses principales artères. C’est une maison médiévale datant du XIIIe siècle.

Comment êtes vous devenus artisans?

 

J’ai toujours aimé faire, fabriquer de mes mains…Sculpter le bois et d’autres matériaux était ma passion depuis plus de 10 ans. Ce travail artistique m’a tout naturellement porté vers le métier de formier. Car un chapeau c’est avant tout une sculpture. Il faut bien sûr avoir un sens artistique pour être formier mais, il faut aussi savoir produire en même temps. C’est là une différence avec le métier de sculpteur. Le travail de sculpture sur certaines formes représente plusieurs dizaines d’heures de travail selon sa complexité.

Aliona prépare la soie ou le cuir, dessine avec minutie les formes de pétales et feuilles sur la matière première, les découpe, les façonne en leur faisant prendre la forme voulue, les teinte à l’aide d’encre diluée dans l’eau comme de l’aquarelle et crée les nervures à l’aide d’une pince fine et chauffée (le veinage), les assemble enfin (le panachage).

Les fleurs et les feuilles sont ensuite fixées et montées sur de fines tiges de métal enrobées de coton ou de fil de soie pour créer roses, pivoines, lys, œillets, orchidée, hortensias… Cet art demande beaucoup de patience et de minutie et la maîtrise de matériaux spécifiques à la chapellerie.

Qu’es qu’un formier?

Le formier est l’artisan qui sculpte les formes à chapeaux en bois de tilleul, forme servant de moule (bord, calotte, collier, accessoires…) pour la réalisation de ceux-ci. Ce métier classé à l’UNESCO est très rare et particulier, celui-ci demande de multiples compétences. Ses réalisations sont destinées aux modistes et chapeliers qui moulent leurs chapeaux sur ces formes, pour la réalisation de tout type de chapeau en paille ou feutre. 

 

Quelles sont les étapes de fabrication ?

Le cuir utilisé par Aliona provient du département voisin du Tarn, plus précisément d’une mégisserie et tannerie de la ville de Graulhet, où nous sélectionnons avec soin les peaux.

Quand à moi, pour la réalisation de mes formes j’utilise du bois de tilleuls provenant d’une scierie traditionnelle située dans le Lot, au cœur du parc naturel régional des Causses du Quercy, où celui-ci à patiemment séché.

Votre plus grande fierté :

 

Celle de travailler avec mon épouse et d’œuvrer ensemble chacun dans nos univers finalement très complémentaires dans le domaine des chapeaux.

La dernière et grande fierté personnelle est d’avoir participé à l’ émission de France 3 « Des racines et des ailes » où j’ai eu l’immense honneur et la responsabilité de représenter le Tarn-et-Garonne.

Conseils de pro:

Ne jamais mettre un chapeau de paille sur une plage arrière de voiture car l’effet loupe avec le soleil va rendre la paille extrêmement cassante. Par contre un séjour régulier dans une atmosphère humide (type salle d’eau) va lui permettre de garder de la souplesse et de la résistance.

Vous aimez le Tarn-et-Garonne, et si vous deviez nous donner votre coup de coeur, pouvez-vous nous dire quel serait votre site préféré ?

J’aime particulièrement les vielles pierres et les petits villages comme Lauzerte, Montpezat-de-Quercy… Bruniquel.. Ici il y à de quoi faire.

Contactez-les

Vente directe de chapeaux à la boutique. Fermée le dimanche et le mardi.

Ouvert le lundi de 09h à 13h.
Mercredi, Jeudi, Vendredi et Samedi: ouvert de 10h30 à 12:30 et de 14:30 à 19h.

En dehors de ces horaires de boutique, ils est tout à fait possible de prendre RDV par téléphone pour vos essayages de coiffe ou de chapeaux par un simple coup de téléphone.

Chapellerie Hats block Laforest
37 rue de la République – 82300 Caussade
Tel: +33 (0)6.59.25.23.53

Par mail: contact@hatsblocks.com

Les événements de la Chapellerie Hats blocks:

Visites individuelles le lundi après-midi à 14h de Juin à Octobre. Visites de groupes sur réservation toute l’année.

Durée : 1h Tarif : 4€/personne Minimum 8 personnes maxi 25 personnes Renseignements et réservation obligatoire auprès de l’Office de tourisme de Caussade: 05.63.26.04.04.

Chaque été est organisée une exposition internationale de chapeau, c’est un temps toujours particulier dans l’année.