© Street Art Montauban-Ingres en trompe l'oeil | ADT82-Lauriane Donzelli
TOP 10

Personnages célèbres

Ils ont marqué l’Histoire et ont laissé un héritage indélébile au monde entier, mais ont vu le jour en Tarn-et-Garonne, ou y sont passé et ont laissé leur empreinte…partez avec nous à la découverte de ces 10 figures incontournables de notre département.

Firmin Bouisset

(1859-1925)

Né à Moissac d’un père meunier, le jeune Firmin fera ses études aux Beaux-Arts de Toulouse puis de Paris. Il débutera sa carrière en créant des « chromos » et en illustrant des livres pour enfants à succès. Ses affiches publicitaires firent de lui un artiste célèbre, et sont encore des icônes de société, comme le petit écolier de LU. Se servant de ses propres enfants pour modèle, Jacques et Yvonne, il place l’enfant au cœur de la publicité moderne, et devient un génie du marketing. Bouisset est aussi très doué en peinture et en gravure, mais ce sont ses affiches qui resteront ses œuvres les plus célèbres.

Son histoire et une impressionnante collection d’œuvres d’Art sont à découvrir à l’Espace Firmin-Bouisset à Castelsarrasin.

Jean-Auguste-Dominique Ingres

(1780-1867)

Le plus célèbre des enfants de Montauban et dessinateur de génie a marqué sa ville natale à tel point qu’on dit de Montauban la « cité d’Ingres ». Il fut élève de David, le grand maître du Classicisme, mais s’affranchit de son style pour une œuvre très personnelle. En 1806, il découvre à Rome Raphaël et le Quattrocento, qui marquent définitivement son travail. Il est aussi violoniste, un temps deuxième violon à l’Orchestre du Capitole de Toulouse. De ce loisir naquit l’expression avoir un “violon d’Ingres”. Il légua à sa ville natale une grande partie de ses dessins et certains objets personnels visibles, dont son célèbre violon, à découvrir au Musée Ingres Bourdelle, ouvert dans l’enceinte de l’ancien palais épiscopal.

Antoine Bourdelle

(1861-1929)

Antoine Bourdelle est un sculpteur né à Montauban. Clin d’œil du destin, sa maison natale est située à proximité du Musée Ingres Bourdelle où un grand nombre de ses œuvres sont aujourd’hui présentées. Maître de Matisse, Maillol, Iché, Giacometti, il connaîtra une renommée internationale avec ses sculptures monumentales comme l’Héraklès archer. Le Monument aux Morts de Montauban est la première commande importante de Bourdelle. Sa vision romantique lui vaudra des oppositions violentes, il fallut l’intervention d’Auguste Rodin pour qu’il réalise cette sculpture sans aucun compromis. Un important parcours dans la ville permet d’admirer plusieurs de ses œuvres, dont Sapho ou le Centaure, des œuvres très poétiques.

Olympe de Gouges

(1748-1793)

Marie Gouze, dite Marie-Olympe de Gouges, est née à Montauban. Femme de lettres, femme politique et polémiste, c’est l’une des premières féministes. Après la mort de son mari elle monte à Paris avec son fils et devient l’une des femmes les plus courtisées et les plus érudites de la capitale. Elle écrit des pièces de théâtres et diffuse ses idées, même les plus polémiques. Après la Révolution, elle rédigea une Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne dans laquelle elle affirmait l’égalité des droits civils et politiques des deux sexes. Rendez-vous dans la rue Mary Lafon pour découvrir le superbe street art de MOG, et tout près le théâtre de Montauban qui porte son nom.

Dieudonné Costes

(1892-1973)

Dieudonné Costes est un aviateur français du XXème siècle né à Septfonds en 1982. Il débute sa carrière en 1919 en tant que pilote de ligne chez Latécoère sur la liaison Toulouse – Casablanca, puis à Air Union sur le parcours Paris – Londres. Par la suite, il devient pilote d’essai pour la société Bréguet, période durant laquelle il va réaliser de nombreux vols records de distance. Il reste surtout célèbre pour avoir réalisé la première traversée de l’Atlantique Sud sans escale en 1927, et la première traversée de l’Atlantique Nord sans escale en 1930 accompagné de Maurice Bellonte. Rendez-vous à La Mounière de Septfonds pour découvrir en images cette incroyable épopée, et des objets portés par ce grand aventurier.

Pierre Fermat

(1601-1665)

Pierre Fermat est né dans la bastide de Beaumont-de-Lomagne au début du XVIIe siècle.

Magistrat de profession et mathématicien par passion, il s’intéressa en même temps que René
Descartes à la géométrie analytique et au calcul différentiel. Avec Blaise Pascal, il jeta les bases du calcul des probabilités et créa de toutes pièces la théorie des nombres.

Son théorème (Il n’y a pas de nombre entier non nul X,Y et Z tels que Xn+Yn=Zn dès que n>2 ) a tenu en haleine les scientifiques du monde entier pendant plus de 350 ans.

Pétronille de Cantecor

(1770-1846)

Pétronille de Cantecor est née en 1770 à Septfonds et est connue pour ses confections de chapeaux. C’est pendant son temps libre qu’elle s’est mise à tresser de la paille de blé pour créer des chapeaux : la « Palhola », la paillole, était née. Ce terme occitan désigne aussi bien le chapeau de paille que la tresse qui le constitue. Voyant la beauté de ses réalisations, ses voisins lui demandèrent rapidement de leur en confectionner.

D’un usage domestique et privé, elle fonda en 1796 le premier atelier de chapellerie à Septfonds pour répondre aux demandes. La constitution des chapeaux passa de la paille, à la laine, au feutre, au textile et même au cuir. Ses articles vedettes étaient sans conteste le canotier pour les hommes, si cher à Maurice Chevalier, et son équivalent pour les femmes, le gréty. Visitez l’Epopée Chapelière à Caussade et la Mounière à Septfonds pour découvrir son histoire !

Jean de la Valette

(1494-1568)

Jean de La Valette, dit le Chevalier de La Valette, est né en 1494 à Parisot au sein d’une noble famille du Rouergue. Son père était le seigneur de Cornusson et de Boismenon.

Il est connu pour avoir soutenu le siège de Malte de 1565 face aux Ottomans, et pour avoir fondé et donné son nom à la capitale de la République de Malte, La Valette.

Il a aussi été le 49ème grand maître des Hospitaliers de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem, ordre religieux catholique hospitalier et militaire qui a existé à l’époque des croisades.

Antoine Laumet dit de Lamothe Cadillac

(1658-1701)

Antoine Laumet aventurier et visionnaire, est né à Saint-Nicolas-de-la-Grave en 1658. Il arrive en Amérique à ses 25 ans et change d’identité en devenant le Chevalier Antoine de Lamothe-Cadillac. Son ascension et sa réussite dans la société de la Nouvelle-France lui attirent autant de soutiens que d’antipathies. En 1694, en tant que commandant du fort de Michillimakinac il fonde le fort Pontchartrain du Détroit en 1701 qui deviendra par la suite la ville de Détroit. Après avoir été gouverneur de la Louisiane, il rentre en France où il est nommé gouverneur de Castelsarrasin. Plongez dans l’incroyable vie de ce personnage en visitant le Musée Lamothe-Cadillac à Saint-Nicolas-de-la-Grave !

Napoléon Bonaparte

(1769-1821)

Il n’est pas né en Tarn-et-Garonne, mais c’est lui qui créa notre si beau département le 21 novembre 1808.

De nombreuses références à l’empereur sont aujourd’hui des trésors du patrimoine Tarn-et-Garonnais comme le pont Napoléon à Moissac, les Allées de l’Empereur à Montauban. Une statue en son honneur a été inaugurée en 2021 à Montauban.