TOP 5

Trésors d'églises

Trésors cachés

Les églises de Tarn-et-Garonne trônent fièrement au coeur des villes et villages de notre département, et telles les gardiennes de l’art religieux et de l’histoire, elles renferment de vrais joyaux à découvrir dans des recoins cachés et des églises méconnues.

A Moissac

Le vitrail de Chagall

 

Un trésor se cache dans l’Abbaye de Moissac, un vitrail inattendu de Marc Chagall.

Ce vitrail représente une interprétation de la Révélation, qui illumine la chapelle du Saint Sacrement.

On y accède par une porte située sur la gauche avant l’autel.

Cette abbaye réserve d’autres surprises, ne la quittez pas sans aller voir la sublime mise au tombeau, tout en bois et colorée.

Elle se situe à la droite de l’autel au fond de l’abbaye.

A Larrazet

Un retable baroque époustouflant

 

Le retable baroque de l’église Sainte-Marie-Madeleine de Larrazet est surprenant.

Datant de 1686, ce retable est constitué de sculptures directes sans moulages, témoins de l’habileté du poignet, du savoir-faire patient et obstiné de 4 artisans, un père et ses trois fils.

Le retable nous offre leur vision du monde, leur interprétation des récits bibliques, à la limite entre le profane et le sacré.

Entièrement blanc, il scintille au fond de l’église.

Ce qui le rend unique est la finesse des sculptures, et la joie qui s’en dégage, entre les anges rieurs et taquins, les motifs végétaux dont les grappes de raisins…

A Montpezat-de-Quercy

Les tapisseries de la Collégiale Saint-Martin

Les tapisseries flamandes de la Collégiale Saint-Martin constituent un ensemble unique à découvrir au cœur du village médiéval de Montpezat-de-Quercy.

Elles illustrent des épisodes de la vie de Saint Martin, tissées pour l’église vers 1519-1524 et remises à l’honneur dans la collégiale après une importante restauration en 2016.

Les couleurs de ces tapisseries, l’exotisme des dessins… tous ces éléments nous font entrer dans un conte fantastique où se mêlent des personnages impressionnants et des créatures imaginaires.

Cette œuvre se situe entre la bande dessinée ancienne et un décor de théâtre, tant elle illumine cette collégiale de pierre.

Pour la voir, il suffit d’appuyer sur le bouton situé sur la gauche avant l’autel, et les rideaux s’ouvriront les uns après les autres, pour dévoiler les tapisseries de gauche à droite.

A Verdun-sur-Garonne

Un plafond au bleu profond

 

L’église de l’Assomption et de Saint-Michel de Verdun-sur-Garonne réserve bien des surprises.

A l’extérieur elle semble tout droit sortie de la campagne italienne, mais l’intérieur surprend par des piliers cylindriques qui poussent vers un plafond au bleu azur éclatant.

Ce décor intérieur a été enrichi en 1850 par ces peintures célestes de l’abbé Jean-Baptiste Cheval, peintre cadurcien, qui fut l’un des maîtres de Louis Cazottes.

L’église de Verdun-sur-Garonne, toutes en briques roses, a été construite en 1541, et a été classée Monument Historique en 1910.

Insolite: le buffet d’Orgues de l’église est lui aussi inscrit aux Monuments Historiques, construit par Jean-François Lépine en 1767.

A Caylus

L’intriguant Christ de Zadkine

Ce christ est une œuvre insolite qui fait la réputation de l’église Saint-Jean Baptiste de Caylus.

C’est un Christ monumental installé en 1954, une œuvre de l’artiste russe contemporain Ossip Zadkine. C’est après être tombé amoureux de Bruniquel lors d’un séjour de convalescence, que Zadkine se marie et s’installe dans une ferme à Caylus.

En bois d’ormeau, cette œuvre est étonnante, les muscles et membres du Christ sont disproportionnés. Suspendu par un seul bras à une croix inexistante, ce Christ est nu, dépourvu de son étoffe autour de la taille.

Depuis son installation dans l’église de Caylus, cette œuvre fait polémique et intrigue les fidèles et les touristes du monde entier.

Régalez votre moitié

Surprenez votre moitié en cuisinant un bon petit plat à base de produits 100% tarn-et-garonnais ! De nombreux producteurs sur le territoire proposent la vente directe ou alors un système de drive vous permettant de vous ravitailler n’importe où dans le département.

Vous n’avez pas le temps de cuisiner ? Vous pouvez également commander votre repas de Saint-Valentin auprès d’un de nos restaurateurs qui continuent à vous régaler chaque jour !