Castelsarrasin

Castelsarrasin

82.DES.033.3.97.CRT-MP - Site et monument historiques, Ville à Castelsarrasin

  • La première trace certaine de l’existence de la ville remonte à l’an 961, date à laquelle Raimond I, Comte de Rouergue, donne par testament à l’abbaye de Moissac, l’Eglise Saint-sauveur et ses terres.
    Marquée par les guerres contre les anglais jusqu’à la fin du XIIème siècle et les croisades des albigeois pendant la première moitié du XIIIème siècle, Castelsarrasin, administrée par des consuls, reçoit ses premières coutumes (textes de droit régissant la ville) en 1230.
    Après avoir été...
    La première trace certaine de l’existence de la ville remonte à l’an 961, date à laquelle Raimond I, Comte de Rouergue, donne par testament à l’abbaye de Moissac, l’Eglise Saint-sauveur et ses terres.
    Marquée par les guerres contre les anglais jusqu’à la fin du XIIème siècle et les croisades des albigeois pendant la première moitié du XIIIème siècle, Castelsarrasin, administrée par des consuls, reçoit ses premières coutumes (textes de droit régissant la ville) en 1230.
    Après avoir été ravagée au XIVe et XVe siècles par des inondations, la peste et surtout la Guerre de Cent Ans, les guerres de religion sévissent dès 1560 ; Castelsarrasin, la catholique, est aux prises avec le reste de la région, plutôt protestant.

    L’église Saint-sauveur est d’ailleurs une des rares qui ait échappé à la destruction. Elle peut se visiter tous les jours de 9 h à 18 h. Gratuit. Elle abrite les reliques de St Alpinien.


    A partir de 1850, la ville qui compte 7000 habitants commence à se développer et à s’étendre, en particulier grâce à l’arrivée du chemin de fer, puis de “l’Usine” et du canal de Garonne.
    Au XXe siècle, malgré les terribles saignées des deux guerres, la ville poursuit son expansion jusqu’à nos jours où elle s’affirme comme le deuxième site économique du Tarn et Garonne.
    En effet, Castelsarrasin garde sa vocation industrielle tout en préservant son art de vivre, son bon vivre, grâce notamment à la richesse de son patrimoine architectural religieux et historique, ses rues typiques du Moyen-Age, son canal (emprunté par des péniches), la variété de sa gastronomie, ses fenêtres et jardins fleuris.
  • Accès

    • Autoroute à 4 km
    • Aéroport/Aérodrome à 65 km
  • Capacité

    • Hébergements :  11325 Personne(s)
  • Clientèles acceptées

    • Individuels
    • Groupes
Prestations
  • Services

    • Animaux acceptés
  • Confort

    • Point d'eau potable
  • Equipements

    • Boutiques
    • Jardin
    • Jeux pour enfants
    • Parc
    • Parking
    • Parking autocar
    • Accès handicapés