Les Incontournables

Abbaye de Beaulieu‑en‑Rouergue

Une abbaye qui porte bien son nom

Méditation contemporaine

Une abbaye cistercienne du XIIe siècle devenue centre d’art contemporain donne un lieu de visite exceptionnel. Dans son écrin de verdure, l’Abbaye de Beaulieu-en-Rouergue invite le visiteur à la méditation, à l’étonnement, à la flânerie… Ce beau vaisseau porte la marque du gothique rayonnant, adapté aux traditions architecturales du Midi : simplicité, dépouillement, muralité importante, ouvertures réduites. La Seye a été canalisée afin d’alimenter le monastère et ses viviers. Longtemps menacée, l’Abbaye de Beaulieu-en-Rouergue fut restaurée à partir de 1960, et devint un centre d’art contemporain en 1970.

Quand visiter ?

  • Du 1er avril au 31 octobre : tous les jours sauf le mardi, 10h à 12h et 14h à 18h
  • Du 1er juillet au 31 août : tous les jours, 10h à 12h et 14h à 18h
  • Du 2 novembre au 31 mars : sur réservation pour les groupes.
  • Dernier accès 45 mn avant la fermeture.

 

Tarifs

  • Plein tarif : 6
  • Tarif réduit : 5
  • Tarif Groupe (à partir de 20 personnes) : 5€

    Dscf1182:abbaye Beaulieu:cdt82

    Abbaye de Beaulieu-en-Rouergue

Gratuité

  • *Moins de 18 ans (en famille et hors groupes scolaires)
  • 18-25 ans (ressortissants de l’Union Européenne et résidents réguliers non-européens sur le territoire de l’Union Européenne)
  • Personne handicapée et son accompagnateur
  • Demandeur d’emploi, sur présentation d’une attestation de moins de 6 mois
  • Carte Culture – Carte ICOM
  • Pass Education

 

Beaulieu la bien nommée

Dscf1186:abbaye Beaulieu:cdt82

Abbaye de Beaulieu-en-Rouergue

Le voyage commence par la remontée de la vallée de la Seye. Au détour d’un méandre de la rivière apparaît l’abbaye de Beaulieu-en-Rouergue la bien nommée ! Ce magnifique ensemble architectural est une ancienne abbaye cistercienne fondée en XIIe siècle. Le temps ayant fait son œuvre, l’abbaye de Beaulieu-en-Rouergue était en ruine. Sans la volonté de deux amateurs d’art contemporain, Pierre Brache et Geneviève Bonnefoi, l’édifice aurait disparu. Pour le plus grand bonheur des visiteurs, la restauration des bâtiments a permis la sauvegarde de l’église, du cellier, d’une salle capitulaire, d’un logis abbatial des XVIIe et XVIIIe siècles.

A leur mort, Pierre Brache et Geneviève Bonnefoi, ont légué l’abbaye de Beaulieu-en-Rouergue au Centre des Monuments Nationaux. L’abbaye est aujourd’hui l’un des plus importants centres d’art contemporain d’Occitanie. Cette collection d’art moderne, acquise tout au long de leur vie par les anciens propriétaires, comporte des œuvres majeures de Dubuffet, Hantai ou Fautrier.

Niché dans un écrin de verdure, l’abbaye de Beaulieu-en-Rouergue, offre également un jardin de simples et de plantes médicinales ainsi qu’un grand vivier où l’on peut admirer des carpes et des truites.

 

Voir aussi

Prise de mesures pour l’étude archéo-magnétique de la grotte de Bruniquel, Tarn-et-Garonne. Cette grotte comporte des structures aménagées datées d’environ 176 500 ans. L’équipe scientifique a développé un nouveau concept, celui de Prise de mesures pour l'étude archéo-magnétique de la grotte de Bruniquel, Tarn-et-Garonne. Cette grotte comporte des structures aménagées datées d'environ 176 500 ans. L'équipe scientifique a développé un nouveau concept, celui de "spéléofacts", pour nommer ces stalagmites brisées et agencées. L’inventaire de ces 400 spéléofacts montre des stalagmites agencées et bien calibrées qui totalisent 112 mètres cumulés et un poids estimé à 2,2 tonnes de matériaux déplacés. Ces structures sont composées d’éléments alignés, juxtaposés et superposés (sur 2, 3 et même 4 rangs). Cette découverte recule considérablement la date de fréquentation des grottes par l’Homme, la plus ancienne preuve formelle datant jusqu’ici de 38 000 ans (Chauvet). Elle place ainsi les constructions de Bruniquel parmi les premières de l’histoire de l’Humanité. Ces travaux ont été menés par une équipe internationale impliquant notamment Jacques Jaubert de l’université de Bordeaux, Sophie Verheyden de l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique (IRSNB) et Dominique Genty du CNRS, avec le soutien logistique de la Société spéléo-archéologique de Caussade, présidée par Michel Soulier. UMR5199 DE LA PREHISTOIRE A L'ACTUEL : CULTURE, ENVIRONNEMENT ET ANTHROPOLOGIE ,UMR8212 Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement 20160048_0006 Grotte de Bruniquel - Archéologue au travail © Etienne Fabre - SSAC
Grotte de Bruniquel le mystère Néandertal