© ADT82
Un bon dans le temps !

Sur la route des Châteaux

Quelques-uns des plus beaux châteaux et forteresses du Sud-Ouest

 

 

Les châteaux médiévaux

Le château de Bioule, fut construit à la fin du XIIIe siècle. Depuis qualifié d’édifice « majeur » en bas-Quercy, le château de Bioule est tourné vers le village et vers l’Aveyron qu’il domine. Ses particularités architecturales et son exceptionnel état de conservation lui ont valu d’être classé Monument historique en 1991. Il est devenu depuis 1889 l’école communale, et a vu passer de nombreux écoliers qui ont la chance d’étudier dans un édifice à l’histoire exceptionnelle.

Le château de Cas, situé à la frontière entre le Quercy et le Rouergue, donné aux Templiers en 1254, qui fut pillé en 1307 par Philippe Le Bel.

 

Quant à elle, la forteresse militaire de Brassac fut construite vers le XIIe siècle, elle appartenu pendant quelques temps à Richard Cœur de Lion. C’est grâce à son excellente position défensive au sommet de pentes raides, et à sa situation à la limite entre l’Agenais et le Quercy que cette baronnie prend de l’importance dès le XIIème et XIIIème siècle.

Le château est de nos jours une imposante demeure reconstruite aux XVe et XVIe siècles, dont les extérieurs sont visitables.

 
 
 
 
 
 

Châteaux de la Renaissance

Le château de Saint-Projet dit château de la Reine Margot fut construit à la fin du XIIIe siècle et est très bien conservé. Il doit son surnom à un épisode de l’Histoire de France : pendant les guerres de religion en septembre 1585, le propriétaire des lieux hébergea la Reine Margot et son amant recherchés par les armées du Roi de France.
La Reine séjourna dans une des chambres du château, cette chambre fut emmurée après son départ. Ce n’est que 4 siècle après, lors de travaux de restauration, que cette chambre fut redécouverte avec ses meubles intacts à l’intérieur

Le château de Gramont transporte, lui, ses visiteurs dans la période de la Renaissance. Bâti au XIVe siècle sur les vestiges d’un premier château, l’édifice actuel se compose de deux parties distinctes : un châtelet d’entrée de style gothique se raccordant à une aile de style Renaissance caractérisée par de belles fenêtres à meneaux délicatement sculptées, un escalier voûté d’ogives et un escalier à vis.

Les châteaux de Bruniquel, édifiés et remaniés à plusieurs périodes, sont classés monuments historiques depuis 1840 ; ils sont un concentré de plusieurs styles le tout dans un des « plus beaux villages de France ».

La légende attribue la fondation du château de Bruniquel à la reine Mérovingienne Brunehaut au VIe siècle. Propriété des Comtes de Toulouse au XIIe siècle, le château sera partagé deux siècles plus tard entre deux branches de la Maison de Comminges, ce qui explique la division en «château vieux» et «château jeune».