© Adt82 03837 Moissac
Retour au temps de Gatsby et des années 30

Plongée dans l'Art Déco à Moissac

Tout le monde connaît Moissac, principalement pour son Abbaye dont le cloître et le tympan sont classés par le Patrimoine de l’Humanité au titre des chemins de Saint-Jacques Compostelle. D’autres sont des fidèles de son marché du samedi et dimanche matins. D’autres aiment emprunter le célèbre Pont canal du Cacor et se balader à l’ombre des platanes au bord du Canal des Deux Mers. Mais peu de gens connaissent l’important patrimoine Art Déco de la cité uvale.

Ce patrimoine, intimement lié à l’histoire de la ville, a imposé un style architectural très moderne dans cette cité médiévale, et lui a offert un tout autre visage.

Suivez-nous pour découvrir cet « autre » Moissac qui réserve bien des surprises.

Lauriane DonzelliLauriane Donzelli
Suivez Lauriane

Depuis tout petite j'aime venir à Moissac pour me balader dans cette ville au charme intemporel, qui impressionne avec son important patrimoine religieux et séduit avec l'ambiance bucolique des bords du Tarn et du Canal des Deux Mers. Partir à la recherche de son patrimoine Art Déco c'est regarder autrement des ruelles déjà connues, et apprendre à chercher la beauté dans les moindres détails.

Qu’est que l’Art Déco?

Un mouvement artistique qui a marqué Moissac

L’Art Déco succède à l’Art Nouveau, mouvement très élaboré avec des motifs floraux et des formes romantiques. Très populaire à partir de 1925, l’Art Déco s’opposera à son prédécesseur en imposant un style beaucoup plus épuré, avec des formes géométriques simples, s’appuyant sur l’ordre et la symétrie.

Grace au progrès l’Art Déco utilise des matériaux modernes : métal, fer forgé, verre, béton, acier, aluminium. Les façades des bâtiments seront ornées de décors en fer forgé (porte d’entrée, rambardes, balustrades), et pourront posséder des Oculi et des Toits-Terrasses.

 

La reconstruction de Moissac

Renaissance après un drame historique

Une crue du Tarn sans précédent va marquer à jamais l’histoire de Moissac dans la nuit du 3 au 4 mars 1930. Des vagues de 9 mètres de haut vont détruire une partie de la cité uvale dont plus de 600 habitations, et emporter 120 habitants.

La « capitale des fruits », déjà renommée pour son patrimoine et son « grain doré », va bénéficier d’un élan de solidarité national et international. La ville de Paris et le Maroc feront partie des principaux donateurs.

La reconstruction de Moissac sera alors entreprise par une douzaine d’architectes toulousains qui amèneront avec eux le style Art Déco, très à la mode à cette période de l’Entre Deux Guerres.

Quatre quartiers de Moissac vont être reconstruit, et près d’une centaine de maisons vont adopter ce style : Quartier Sainte Blanche, Quartier du Maroc, Quartier Saint Benoît, Quartier du Moulin et les Quais du Canal.

Les noms des ruelles Art Déco de Moissac témoignent de cette tragédie et de cette renaissance : rue de l’Inondation, rue des Sauveteurs, rue de Casablanca, rue du Maroc, rue des donateurs, rue de Paris, rue de la Solidarité.

Moissac, une ville Art Déco inattendue

Arpenter ses rues et retourner dans les années 30

Le Quartier Sainte-Blanche

Ce quartier était autrefois organisé autour de la place Sainte-Blanche, où se tenait le marché au bétail, aujourd’hui aménagée en jardin public.
Ce quartier concentre un patrimoine Art Déco particulièrement riche, dont un immeuble superbe d’un blanc éclatant.

Il est composé de nombreuses ouvertures dessinant différentes formes géométriques, et semble tout droit sorti d’un film de l’âge d’or hollywoodien.

Rue de l’inondation

Cette rue, rénovée récemment, compte plusieurs très belles maisons de maître avec oculi (ouvertures rondes en forme de hublots), un oriel ou bow windows (fenêtre qui s’avance sur la rue).

Ce type d’ouverture a été utilisé dans l’Art Déco sous l’influence des gros paquebots transatlantiques.

Port de Moissac et Quai Charles de Gaulle

Sans se laisser distraire par la nostalgie qui nous berce ici grâce aux péniches amarrées le long des arbres sur le charmant port de Moissac, il faut tourner la tête à gauche et changer de paysages grâce à des maisons surprenantes, aux faux airs de Miami en plein Moissac !

Bords du Tarn

C’est ici, sur la promenade du Sancert, que l’on trouve le fameux Uvarium, mais aussi une superbe façade orangée avec des fresques représentant des grappes de raisin à tous les étages, et le monument aux morts.

Cette oeuvre de l’artiste André Abbal date de 1925, il contient les 280 noms de soldats moissagais Mort pour la France durant la première guerre mondiale. La face Sud qui représente la victoire est toute en finesse.

Des grappes de raisin à chercher

Les bâtiments Art Déco sont de véritables monuments à la gloire du trésor de la ville, le Chasselas de Moissac ! Pour trouver des représentations du « prince » des raisins de table il suffit de lever les yeux, et de chercher des grappes dans les détails des fresques ou des balcons.

Deux chefs d'oeuvre Art Déco à Moissac

L’Uvarium

Le kiosque de l’Uvarium est un peu le « temple » de la culture du célèbre Chasselas de Moissac. Devenue « Station Uvale » en 1931, Moissac fera de ce lieu le rendez-vous des curistes.

Une Station uvale est un lieu où l’on pratique la monodiète de raisins, ou cure uvale. « Uvale » provient de « Uva » en Latin, qui veut dire raisin.

L’Uvarium faisait partie d’un ambitieux programme d’aménagement des berges du Tarn, à l’image des célèbres stations thermales françaises, afin d’attirer une clientèle fortunée, adeptes de ce type de cures « détox ». Un casino devait même voir le jour.

Ce bijou construit en 1933 par l’architecte Thilliet, et décoré par Domergue Lagarde, artiste- peintre, est un pavillon en forme de rotonde.

Le Hall de Paris

 

Situé place des Récollets, il trône à côté du marché couvert.

On peut lire sur son fronton, sous l’horloge : “Don de la ville de Paris, 1930”. Il est bâti en briques locales, orné à chaque angle de colonnes doubles en pierre blanche, de grandes baies vitrées, et d’une structure métallique (éléments typiques de l’architecture Art Déco).

Des grappes de raisins peintes sur la façade rappellent la culture du Chasselas de Moissac.

Ce monument a autrefois abrité le marché au chasselas avant d’être aménagé en salle de spectacle.

 

Budget

A partir de 15€ pour déjeuner dans un des restaurants de la ville

Gratuit:

– la visite de la ville est libre, mais il est conseillé de passer à l’Office de tourisme pour récupérer le plan de la ville.

Partagez avec nous

Découvrez nos autres expériences