© Copyright Joel Damase
Aventure sportive

Vallée et Gorges de l'Aveyron à vélo

Au départ de Montauban, sur la promenade des Montalbanais, jusqu’à Laguépie, préparez vous à pédaler sur des larges courbes aux virages bien relevés. Rivière d’un côté, falaises de l’autre, les gorges de l’Aveyron en Tarn-et-Garonne sont sauvages et majestueuses. Les cyclotouristes pourront faire halte à Négrepelisse, qui réhabilite son important patrimoine médiéval. Les plus curieux visiteront le centre d’art et de design “La Cuisine” installé dans l’ancien château. Ensuite, les belles étapes s’égrènent comme un chapelet d’histoire : Bruniquel et ses châteaux perchés sur un éperon rocheux dominant les vallées de l’Aveyron et de la Vère; Saint-Antonin-Noble-Val, au point de rencontre des anciennes provinces du Rouergue, du Quercy et de l’Albigeois. Puis dernière ligne droite jusqu’à Laguépie pour une baignade estivale en eaux vives bien méritée sur la plage du Viaur, lieu unique et privilégié sur la rivière sauvage du Viaur. Conseils : n’oubliez pas votre casque et votre gilet jaune, et vos feux pour le passage des tunnels, c’est un itinéraire partagé et non une voie verte, il faut donc être prudent. Vélo électrique conseillé.

Img 25852 Img 25852 Img 25852
Rencontrez Lauriane

La vallée et Gorges de l’Aveyron à vélo est pour moi un itinéraire cyclable incroyable, qui permet de traverser des paysages très différents et d’arriver par surprise à des points de vue spectaculaires en faisant uniquement 85 kilomètres, en s’arrêtant dans des villages médiévaux plein de charme, à son rythme sur son vélo.

Jour 1 : De Montauban à Montricoux

Découvrir la cité d’Ingres avant d’enfourcher son vélo

Cette expérience à vélo commence dans un cadre enchanteur, la sublime Montauban, qui se dresse, toute de briques roses vêtues, au cœur de la vallée du Tarn. Ville d’Ingres, de Bourdelle et d’Olympe de Gouges, elle ne cesse d’inspirer les artistes et avant d’enfourcher votre vélo, je vous recommande de vous balader dans son cœur historique et de faire le plein d’énergie en prenant un déjeuner savoureux sur la stupéfiante place nationale. La sortie de ville est moins romantique à travers des zones urbaines mais la campagne est toute proche.

Départ en douceur depuis Montauban

La traversée des villages de Saint-Etienne-de-Tulmont et l’arrivée à Nègrepelisse se fait sur des routes plates qui offrent un début en douceur.
A Nègrepelisse, une surprise de taille vous attend. Ici l’ancien château fort a été transformé en Centre d’Art et de Design, dédié au culinaire et à l’architecture contemporaine, et bien nommé La Cuisine. La couleur est annoncée, ce sera aussi une épopée gastronomique. Laisser votre vélo sous l’allée des platanes face au château et partez découvrir ce bâtiment étonnant et les œuvres pérennes de designers sur l’île de la Cuisine qui borde l’Aveyron.

 

 

Pause gourmande à Vaïssac

De Nègrepelisse l’aventure se poursuit à Bioule et traverse des fermes et des vergers, quelques pigeonniers égayent aussi le parcours jusqu’à Montricoux.
Pour finir cette première étape en beauté, il faut sortir quelques kilomètres de la vélo route pour se rendre à Vaïssac, dans le Logis Accueil vélo Chez Terrassier. Laissez votre vélo les yeux fermés aux maîtres des lieux qui sont aussi passionnés de vélo et profitez d’une nuit paisible dans ce petit village. Avant de dormir, profitez d’un dîner gourmand au restaurant où il faut goûter la fameuse omelette aux cèpes, qui fait la renommée de la maison.

Jour 2 : De Montricoux à Saint-Antonin-Noble-Val

Sur les pas des templiers à Montricoux

Montricoux est une ancienne cité templière. On ne regrette pas la petite montée au village une fois qu’on se retrouve devant les façades de ses maisons médiévales et notamment dans la cour du Château qui abrite le musée Marcel-Lenoir. La décente ensuite le long de l’Aveyron est verdoyante et ombragée, on a l’impression de traverser une forêt enchantée. La claque arrive ensuite, on se retrouve sur un petit pont qui traverse l’Aveyron, juste en dessous de la falaise où nous dominent les impressionnants châteaux de Bruniquel.

Échappée belle à Bruniquel

La vélo route ne traverse pas le village de Bruniquel, c’est donc une échappée belle à ne manquer sous aucun prétexte. On comprend très vite pourquoi Bruniquel fait partie des plus beaux villages de France, tant l’architecture des maisons, les rosiers et autres plantes disséminées dans le village et les fenêtres en arc bouté vous subjugueront. Les Châteaux sont comme un sommet de montagne à conquérir, mais mieux vaut s’y rendre à pied et laisser le vélo face à l’Office de Tourisme. Une fois arrivés, prendre un grand bol d’air perché à 90m au dessus de l’Aveyron depuis la galerie renaissance, et profitez de la vue à 360° sur les paysages face à vous. Prochaine étape : Penne. Plus petite que Bruniquel, elle charme aussi par ses ruelles étroites et son château en ruine. Mieux vaut laisser le vélo à côté de l’église et monter les ruelles pavées à pied.

Montée spectaculaire par la route de la corniche

Après ces montées sportives la vélo route reprend un rythme plus doux, entre collines et descentes le long des plages naturelles de l’Aveyron comme à Cazals. Le meilleur reste à venir, la superbe route de la corniche, bordées de balcons rocheux sur les Gorges de l’Aveyron vaut largement les coups de pédales qui permettent de monter au hameau de Brousse les Antibels. On s’offre bien sûr une pause « selfie », après le passage dans la roche, sur la droite dans la descente. Ensuite on se laisse aller jusqu’à Saint-Antonin-Noble-Val, cité médiévale où les chambres d’hôtes ne manquent pas pour passer une nuit magique, pourquoi pas en observant les étoiles.

Jour3 : De Saint-Antonin-Noble-Val à Laguépie

Deux trésors où s’arrêter et à ne pas manquer, Lexos et Varen

En quittant Saint-Antonin-Noble-Val, on dit au revoir aux falaises vertigineuses et on retrouve la verdoyante vallée de l’Aveyron, ou la rivière se fait plus tranquille. On ne peut que s’émerveiller sur ce parcours jalonné de jolis villages comme Féneyrols et Montrosier. Un arrêt est obligatoire à Lexos pour admirer cette impressionnante gare, véritable monument de l’architecture ferroviaire du XIXe siècle et témoin du passé industriel et minier de cette région, qui reliait autrefois Brive-la-Gaillarde à Toulouse.
Varen, situé à moins de 3km de Lexos, mérite un petit détour. Son doyenné du XVème sicle à l’architecture médiévale défensive vous surprendra tant la vie nous semble paisible ici, c’est bien la preuve qu’en plus de la nature, l’Histoire est aussi au rendez-vous de cette escapade en vélo. Les chapiteaux romans de l’église abbatiale sont des trésors de l’architecture du XIème siècle, notamment les animaux.

Arrivée à Laguépie, dernier effort

 

Il ne vous reste plus qu’à finir d’arriver à Laguépie, où le Quercy semble bien loin puisque nous sommes aux portes du Rouergue.

Les chênes, mais surtout les châtaigniers son ici rois, d’où le célèbre marron de Laguépie, fêté chaque année le dernier dimanche d’Octobre.

En Eté sa plage du Viaur, pavillon bleu, est l’occasion idéale d’un bain bien mérité, mais à l’Automne on se contente de profiter des couleurs rouges et orangées des arbres en bord de rivière qui se mêlent à la brume le matin, pour un décor de film garanti ! Si il vous reste des forces, testez pour une heure le vélo stepper dans les Gorges de l’Aveyron, l’occasion de faire travailler d’autres muscles et de rigoler avec les vélos Josette sur l’une des 11 boucles VTT reliées à la vélo route.

Gratuit

A partir de 15€ pour louer un vélo

 

Cette expérience de 3 jours comprend

  • Village de charme : Saint-Antonin-Noble-Val
> Label « Plus beau village de France » : Bruniquel.
  • Ville d’Art et d’Histoire : Montauban
  • 3 Grands Sites Occitanie : Montauban, Bruniquel (Cordes sur ciel et Cités médiévales) Saint-Antonin-Noble-Val (Gorges de l’Aveyron).

  • Site naturel remarquable / Natura 2000 : les gorges de l’Aveyron.
  • Pavillon bleu : Laguépie
  • Città slow : Saint-Antonin-Noble-Val

Partagez avec nous

Découvrez nos autres expériences