© LezBroz
Spécialité

Le Chasselas

et ses grains dorés

Moissac devint vers la fin du XIXe siècle, la ville prospère des «chasselatiers» et constitue aujourd’hui le plus gros pôle fruitier de la région avec 29% de sa surface agricole occupée par des vergers et des vignes.

Véritable capitale des fruits, tant au niveau régional que national, la commune organise tous les deux ans la grande «Fête des Fruits». Aujourd’hui classé A.O.P, le Chasselas doré de Moissac est exclusivement cultivé dans la région des coteaux du Bas Quercy. C’est dans les années 50, qu’il atteignit le sommet de sa gloire et prit ses lettres de noblesse en recevant son appellation d’origine «Chasselas doré de Moissac».

En voir +

Ce produit emblématique du Tarn-et-Garonne fait partie des fleurons de la Gastronomie française et on le surnomme grain doré, en raison de sa forme ronde et de la pellicule sur les grains. Pour obtenir l‘AOP chaque grappe fait l’objet d’un ciselage, travail d’orfèvre souvent réalisé par des femmes, les chasselatières. Sa production est répartie dans 251 exploitations sur 76 communes.

Le Chasselas

et ses bienfaits
L’Uvarium de Moissac

Moissac est la seule ville à posséder un Uvarium, hérité d’une vogue de la cure uvale dans les années 30. Construit en 1933 au bord du Tarn, le kiosque de l’Uvarium était destiné à cette époque aux cures de jus de raisin. Les curistes profitaient des bienfaits avérés du Chasselas, raisin roi de la ville, en dégustant ce fruit à l’intérieur de l’Uvarium. Ce lieu de cure du Chasselas et de détente était très fréquenté à l’époque. Les fresques intérieures, que l’on peut encore admirer de nos jours, ont été réalisées par Domergue-Laguarde, originaire de Valence d’Agen, un véritable bijou Art Déco.

Autrefois la cure uvale

Sous le nom de cure de raisins ou cure uvale (du latin uva, raisin), il faut entendre l’absorption méthodique et raisonnée de raisins frais comme aliment principal, pendant un temps suffisamment long. Cette cure permettait de consommer autrement le Chasselas et de démontrer ses vertus thérapeutiques.

Plus d’informations sur la cure uvale en téléchargeant les documents ci-dessous :